Quoi de neuf ?

   > Jardin cooperatif
   > Offres d'emploi
   > Vente de plantons
   > Newsletter
 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
Légumes &co - Le shop
 
Commandez vos plantons
 
Légumes & recettes
 
Contact
 

 

 

Nos newsletter hebdomadaires


 

Newsletter du 2022-10-06

 
  Bonjour à tous et bon retour à nos abonnés qui avaient la pause estivale.

Après un septembre maussade et pluvieux, octobre semble marquer le retour d'un semblant d'été indien. Dans l'ensemble le froid et l'humidité ont fait peu de dégâts, mais ont tout de même mis un terme à la saison des concombres et courgettes (certains diront peut-être « ouf ! »).
Dernière petite récolte avant d'arracher les plants .. et ainsi les légumes d'origine latino-américains laisseront la place à aux verdures asiatiques et diverses salades capables de résister au froid de l'hiver (moyennant une protection contre l'excès d'humidité – entendez par là un tunnel en plastique, qui,bien que non chauffé, reste un produit pétrolier...Allez, on dira que c'est un mal pour un bien).

Le retour du beau temps est propice à la récolte des courges. Les derniers woofeurs repartis, leur chambre se transforme à présent en lieu de stockage pour cucurbitacées. Ceux-ci aiment avoir une température entre 12 et 14 °C avec peu d'humidité. Donc si vous avez des courges dans le panier (sauf si elles sont déjà coupées) , mieux vaut les laisser à température ambiante qu'au frigo.

L'été chaud et sec semble leur avoir été bénéfique et nous estimons la récolte à venir entre 3 et 4 tonnes de potimarrons, butternuts, patidous et delicatas, lil'orange, acorns, bleue de hongrie, little gem, grey crown, et autre variétés de toutes couleurs. Ainsi les courges devront s'inviter dans environ un panier sur deux. A moins d'être fan inconditionnel de potage à la courge, il faudra juste s'enlever de la tête que c'est la seule option pour apprêter les courges : tout comme pour les pdt, il en existe des plus ou moins fermes et farineuses, des plus ou moins sucrées qui se prêtent à des currys, gratins ou courges farcies, gâteaux (sucrés ou salés), purées, gnocchis.. certains les apprécient même crues en salade ou lactofermentées.
Autrefois jugée insuffisamment nutritive, la courge avait l'étiquette d'aliment des pauvres... et donc dénigrée par qui avait les moyens de s'en passer. A présent que « pauvre en calories » est devenu un argument positif, la courge avec ses milliers de variétés aux formes originales, sa productivité, son excellente capacité de conservation (sisi.. ce n'est pas parcequ les magasins ne vendent plus de courges suisses passé novembre que cela ne serait pas possible) devrait être promise à un bel avenir! Si elle ne fait pas déjà partie de vos voter base culinaire hivernale, la courge mérite plus que le détour. Ne laissez pas des influenceurs/financiers en décider autrement sous le tacite prétexte que l'importation de tomates, aubergines, poivrons en hiver est plus lucrative.

Vous trouvez ici un petit guide des principales sortes que vous pourez trouver dans les paniers (certaines comme les potimarrons, n'ont pas besoin d'être pelées !) : http://www.clos-du-moulin.ch/legumes-hiver-2019.pdf (on tachera au plus vite d'adapter le document pour qu'il corresponde à l'hiver à venir).

<br><br>