Quoi de neuf ?

   > Jardin cooperatif
   > Offres d'emploi
   > Vente de plantons
   > Newsletter
 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
Légumes &co - Le shop
 
Commandez vos plantons
 
Légumes & recettes
 
Contact
 

 

 

Nos newsletter hebdomadaires


 

Newsletter du 2023-07-27

 
  Bonjour à tous

Entre grêles exceptionnelles et tornades, on peut dire que nous sommes passés entre les gouttes.
Au vu des prévisions météo, on s’était encouragé à planter dimanche après-midi les salades pains de sucre, scaroles frisées et tout le reste de l’arrivage bimensuel de plantons. L’idée était profiter du sol soit sec pour planter dans de bonnes conditions et bénéficier ensuite de l’arrosage gratuit annoncé pour lundi…

Pourquoi ne voulais-je pas attendre lundi et la pluie pour planter ?
Planter implique un minimum de travail du sol pour affiner sa structure et enlever les adventices qui y ont immanquablement poussé. Si le sol est mouillé le travail va le pétrir, former de la boue qui formera un croûte en surface en séchant, soit l’inverse de ce qu’on voulait. Par temps sec, et si possible ensoleillé, le travail du sol déterrera les adventices et les racines sécheront rapidement, mais sous la pluie cela ne fonctionne évidemment pas.
Là encore, on pourrait dire que j’aurais pu faire cela dimanche et garder la partie plantation pour lundi, aux horaires de bureau.
Outre l’aspect désagréable, cela n’aurait pas été une bonne idée non plus. Un sol mouillé est très sensible au tassement. Quand on sait que le poids de grosses gouttes d’eau peut déjà dégrader la structure du sol, on en déduira qu’il ne vaut mieux pas marcher (ni rouler) dessus. Écraser le sol humide, surtout s’il est riche en argiles (comme c’est le cas par chez nous), fermera ses pores, créant un environnement compact et asphyxiant dans lequel les racines auront beaucoup de peine à se développer. Donc, tant que la plantation par drone n’est pas au point, cette activité reste prescrite par temps trop humide.

Finalement, quand je dis qu’on a passé entre les gouttes, ce n’est pas que au figuré : alors que lundi matin, les prévisions annoncaient encore 19mm de pluie, nous n‘avons enregistré en réalité que 0.7.
Petit flop qui m’aura valu des regards quelque peu accusateurs de ceux que j’avais fait travailler le dimanche...et qui ont finalement du arroser les plantons lundi.

Ceci dit, il semblerait qu’il y ait des personnes largement mieux placées pour se plaindre du manque de précision des prévisions météo qui semblaient fort aléatoires pour ce lundi.

Enfin, malgré ces imprécisions occasionnelles, il faut reconnaître que le site météosuisse est probablement la page internet la plus consultée à la ferme. Leurs prévisions se révèlent généralement assez justes et constituent un outil central pour notre organisation et on se pose souvent la question «Mais comment faisait-on avant ?»

Finalement il est tombé 3 mm mardi, c’est pas idéal, mais quand même mieux que rien…

<br><br>