Quoi de neuf ?

   > Jardin cooperatif
   > Offres d'emploi
   > Vente de plantons
   > Newsletter
 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
Légumes &co - Le shop
 
Commandez vos plantons
 
Légumes & recettes
 
Contact
 

 

 

Nos newsletter hebdomadaires


 

Newsletter du 2023-09-14

 
  Bonjour à tous

La météo avait annoncé la pluie.. et à vrai dire nous comptions un peu dessus. En lieu et place c’est le nombre de gouttes tombées qui pouvaient se compter. D’un autre côté la perspective d’un bel automne est assez séduisante aussi, ce d’autant plus que notre nouvelle citerne commence à être remplie et permettra donc d’arroser quelques cultures avec le précieux liquide glâné suite aux dernières pluies.

En parlant de glâner.. la plupart des champs de pommes de terres sont à présent récoltés , c’est le moment du glânage qui, selon la loi rurale (RPRur de 1955, Art 3) reste autorisé :
- dans les champs ou la récolte est terminée
- depuis le lever du jour jusqu’à la tombée de la nuit
- si le champ n’est pas clôturé et que le glânage n’y a pas été expressément interdit
- uniquement à la main et dans des quantité qui correspondent à une consommation personnelle.

De fait depuis que notre monde occidental a sombré dans de boulimie, gaspillage alimentaire, surconsommation, surproduction nous ont fait oublier les pratiques d’antan. Ainsi, le glânage désigne le fait de ramasser les pommes de terres, épis de maïs, grains de céréales oubliés (volontairement ou non) dans les champs après la récolte.
A ne pas confondre avec le grappillage, également autorisé, qui désigne le même principe, mais pour les fruitiers ou le raisin. Enfin, le râtelage permettait aux plus démunis de ramasser les brins de foin ou de paille qui avait échappé lors du fanage.

Glânage, grapillage, râtelage sont (aujourd’hui encore) légalement autorisés, contrairement au maraudage qui se base sur un principe similaire .. mais avant la récolte de la culture.

Hélas (à ma connaissance) bien peu de personnes ne profitent de ces occasions et aucun article de loi n’existe pour les invendus des magasin dont une majorité continuent à être détruits.

-------------

Oyez, oyez : ceux qui aimeraient venir récolter quelques framboises ce WE, sont les bienvenus, vos récoltes (en quantité raisonnable) vous seront offertes. <br><br>