Newsletter du 24.06.2021

 
  Bonjour à tous


Pour l'instant, les orages de grêle nous tournent autour, mais aucun ne s'est encore abattu sur nos champs. Les collines entre nous et le lac ont beau être de taille modeste, mais elles font néanmoins souvent obstacle aux intempéries sérieuses. Donc entre les éclaircies et les averses, difficile d'imaginer une météo plus propice au développement des cultures.
Les haricots à rame poussent p.ex de manière spectaculaire, rien d'étonnant à ce que ils aient inspiré l'histoire de Jack et du haricot magique. Elle reste, certes, un peu tirée par les chevaux, mais même dans la vraie vie, il faut reconnaître que le haricot à rame se développe presque à vue d'oeuil  puisque qu'il peut croître de 1cm par heure !

Une autre curiosité du haricot grimpant (et de diverses autre plantes appelées volubiles) c'est qu'elles sont dotées d'une forme de capacité de mouvement et d'un sens tactile, caractéristiques habituellement attribuées au règne animal. L'apex (=extrémité des tiges) va en effet tourner autour d'un axe hypothétique dans l'espoir de rencontrer un obstacle autour duquel la tige ou des vrilles pourront s'enrouler (les vrilles qui sont en réalité une sorte de feuilles transformées en fines excroissances destinées à s'accrocher plus efficacement). La rapidité du mouvement varie en fonction de la température, mais dans de bonnes conditions, le haricot peut effectuer plus de 15 rotations par jour. Chez certaines plantes, les vrilles sont capables de faire plusieurs tours en une heure.
Il a été observé que le tiges tournent presque toujours dans le même sens qui est lié à l'espèce. On distingue donc les plantes dextrorses (celles qui tournent dans le sens des aiguilles d'une montre), comme p.ex le houblon ou le chèvrefeuille et les sinistrorses (donc dans l'autre sens...). Ce sens est nettement plus fréquent et c'est le sens adopté par nos haricots.
A défaut de posséder une musculature, le mouvement chez les plantes est obtenu par des variations de la pression osmotique, qui sont elles initiées par des hormones végétales, essentiellement les auxines et l'éthylène... (on pourrait continuer, mais il est grand temps d'envoyer ce mail)... l'histoire ne dit pas s'il existe aussi dans le règne végétal des empêcheurs de tourner en rond et si les plantes de droite ont des idées diamétralement opposées à celles de gauche ?

Pour en revenir aux paniers: nous avons commencé à récolter l'ail frais. Pour ceux et celles qui n'en ont pas trop l'habitude, je me permets de préciser qu'à ce stade de développement de l'ail tout peut être utilisé, pas besoin de sortir les gousses. P.ex hâcher toute la tête (avec la verdure), faire revenir brièvement avec un peu d'huile - ajouter des pommes de terre coupées en dés ou des courgettes ou enchainer sur une omelette
<br><br>