Newsletter du 15.07.2021

 
  Bonjour

Par ici, nous continuons à nous efforcer de brasser de la boue et d'y produire des légumes. A chaque année et saison sa difficulté, si en 2020 il était difficile de trouver assez de bras, cette année c'est de les occuper les jours de pluie. Bien que le travail de désherbage ne manque pas, voire qu'il s'accumule dangereusement, c'est quasi irréalisable tant que le terrain reste détrempé. C'est un cas de procrastination contrainte et forcée...
La météo et la boue sont en revanche propices à un petit rappel de l'ethymologie du terme maraîcher.. Le terme maraischer (sans circonflexe, avec un s) fait son apparition dans le dictionnaire vers le milieu du 18ème siècle et désigne les personnes qui cultivent des légumes dans les marais. En effet, les marais, surtout quand ils ont au moins partiellement drainés ou asséchés, offrent un sol idéal à la production de légumes du fait de leur teneur importante en complexes organiques et composés minéraux et humiques, fournissent un terrain idéal et fertile. Ces terres se reconnaissent facilement à leur couleur noire comme on la retrouve dans notre région dans la plaine de l'Orbe ou encore dans le Seeland, deux régions qui concentrent une part non négligeables de la production maraîchère Suisse.
Par la suite, (peut-être consécutivement à une série de jours de pluie provoquant l'ennui chez les membre de l'académie française en mal de nouvelles aventure, allez savoir...) il a été décidé de supprimer certains s non prononcés. Comme une simple suppression aurait été trop simple, on a mis un ^en leur mémoire (pourquoi cette discrimination pour les « s » ? il y avait pourtant du choix dans les lettres non prononcées ...).
Aujourd'hui, même si un bon terrain reste toujours un avantage, les maraichers nouveaux n'ont pas seulement appris à se passer de sols en forte teneur humique, mais, moyennant les bon solutés et engrais de synthèse, ils arrivent même à se passer de sol tout court. Cela sous un abri (^). Alors pour fêter cela, la réforme de l'orthographe de 1990 a rendu le circonflexe facultatif... enfin pssst.. ne le répétez pas trop fort : je crois l'école romande n'est pas encore au courant - mon correcteur d'orthographe non plus - il ne faut pas trop les brusquer... ( et on peut même écrire ognon sans i)
Enfin l'homme 3.0 pourra peut-être imprimer les légumes en 3D à base d'une pâte nutritionnelle et le terme maraicher, avec ou sans s ou ^ appartiendra alors à l'histoire. D'ici là, nous comptons livrer encore quelques vrais légumes ayant poussé sur un vrai sol (qui, malgré son aspect marécageux du moment est en fait une moraine glaciaire).

Voici quelques infos concernant le contenu du prochain cabas:<br><br>