Newsletter du 12.05.2022

 
  Bonjour à tous

Le sujet des saints de glace n'est pas d'actualité cette année, ils ont manifestement suivi le mouvement général du relâchement des mesures anti-Covid et sont partis voir sous d'autres cieux s'ils y étaient...

Il y a deux ans maintenant, le semi-confinement avait comme effet secondaire d'avoir attiré l'attention des uns sur les autres, les filières de vente directe à la ferme ont fonctionné comme jamais et les émissions de CO2 ont baissé. A ce qu'il parait : « à quelque chose malheur est bon » et on se demandait si la crise induirait des changements durable dans la manière de consommer (au sens large du terme) et de vivre. Si cela s'est sans doute avéré vrai pour certains, force est de constater que l'adage « chassez le naturel, il revient au galop » n'est pas faux non plus...et il semblerait que la liberté retrouvée ait avant tout profité à l'industrie du loisir et du tourisme et si les aéroports ont enregistré une affluence record, le commerce local ne peut clairement pas en dire autant cette fois-ci.

Ce printemps est le premier en dix ans où nous avons quasi trop de légumes. Il faut savoir que avril-mai constituent habituellement un casse tête pour le remplissage des paniers car si les légumes feuilles sont disponibles en abondance, on manque de légumes un peu plus consistants, croquants, frais, juteux, un peu acidulé, un peu sucrés... les légumes plus consistants (colraves, fenouils, navets..) ne semblent jamais prêts assez vite.

Si cela semble dans un premier temps réjouissant et plutôt signe d'un très bon début de saison (météo parfaite, Jerôme est un maraîcher au top, supers aides..), force est de constater que cela vient en bonne partie aussi d'une baisse du nombre d'abonnés. Ainsi, le nombre de paniers à livrer par semaine n'est pas seulement retombé au niveau antécovid, mais il a reculé bien en deçà...
Si pour l'heure, cette situation n'a rien de dramatique, elle incite tout de même à une remise en question .Que pouvons nous améliorer ? quelles sont les attentes ? Un sondage va suivre, en attendant, si vous avez des remarques et suggestions, n'hésitez pas

Enfin, quoi qu'il en soit, comme déjà dit, rien de dramatique, on est de loin pas encore au chômage...

<br><br>