Newsletter du 16.06.2022

 
  Bonjour à tous

Il fait chaud... et selon les prévisions météo, c'est parti pour durer.
Avec la chaleur, les salades souffrent. Leurs saisons préférées sont le printemps et l'automne, les grosses chaleurs déclenchent le programme « monter en fleur » et certaines ont donc été récoltées un peu dans l'urgence et n'ont pas toujours développé de grosses têtes. D'autres souffrent de « tip burn » un brunissement du bord des feuilles qui se manifeste souvent par temps chaud. Ce n'est pourtant pas le coup de soleil de la laitue, mais plutôt un effet secondaire d'une croissance trop rapide pour une bonne assimilation du calcium (même si celui-ce est en principe présent en grandes quantités dans notre région – c.f les dépôts qui posent problème dans les machines à laver, bouilloires, conduites d'eau etc...)
Avec la chaleur, les laitues ont des feuilles moins croquantes que d'habitude, nous en sommes navrés, mais c'est peut-être l'occasion de rappeler que les laitues constituent aussi un excellent légume cuit (en particulier la partie tendre de la tige).
Mais si certains n'aiment pas la chaleur, celle-ci profite à l'ail qui est clairement thermophile. La récolte sous forme d'ail frais bat donc son plein mais va être de courte durée, raison pour laquelle, vous allez en trouver un peu durant quelques semaines de suite
L'ail ne laisse guère indifférent : on l'aime ou on le déteste (parfois un peu des deux), du coup, on en met en général peu dans les paniers (probablement trop pour les uns, pas assez pour les autres, difficile de savoir ou se trouve le juste milieu). – S'il y a des amateurs, sachez toutefois, qu'il est toujours possible d'en avoir plus sur commande)
Originaire du pourtour de la mer caspienne, l'ail a rapidement conquis les peuples de l'ancienne Egypte qui lui attribuaient des pouvoirs presque divins : il rendait plus fort, protégeait des morsures de serpent, des maladies et des mauvais esprits – des représentations de ce bulbe auraient même été gravés dans le temple de Khéops pour protéger la paix des morts.
De gousses d'ails étaient distribués aux bâtisseurs des pyramides, consommés par les athlètes avant les compétitions et plus tard par les guerriers romains qui ont eux aussi accordé une place de choix à cette plante dans leur assiette comme dans leurs croyances.
Enfin comme tout le monde le sait : l'ail fait aussi fuir les vampires, mais cette constatation là est bien plus récente et n'est apparue qu'avec la popularisation des histoires de vampires dans les films. Cela étant dit, l'ail contient une molécule qui est soupçonnée d'empirer la sensibilité exacerbée à la lumière chez les personnes souffrant de porphyrie, une porphyrie maladie rare du système sanguin et qui pourrait ne pas être totalement étranger à ce mythe.

Bien que l'ail possède sans conteste de grandes vertus antiseptiques, purificatrices, antioxydants, anti-cancers etc, etc qui le placent facilement sur la liste très tendance des super-aliments, il n'en reste que certaines personnes le digèrent mal, voire le transpirent par tous leurs pores ce qui n'est socialement pas toujours bienvenu et ne fait parfois pas fuir que les vampires... la bonne nouvelle est alors que l'ail frais est souvent mieux toléré...
<br><br>