Newsletter du 30.06.2022

 
  Bonjour à tous

L'arrosage céléste s'est enfin mis en route – hélas le dosage n'était pas toujours bon, ainsi jeudi dernier la pluie est tombée en trombe, emportant quelques semis tout frais. Pour arranger le tout, quelques grêlons se sont glissés parmi les gouttes de pluie et ont malheureusement laissé leurs empruntes par-ci par-là sur les courgettes et feuilles de cotes de bettes. L'un dans l'autre, rien de grave – mais il va encore falloir excuser certaines imperfections qui ne devrait en aucun cas nuire au plaisir gustatif. Et puis, quand on voit ce qui est tombé ailleurs, on aurait même tendance à dire « ouf ».

Les courgettes ont donc démarré leur production, comme chaque année, sur les chapeaux de roue. ..en même temps que le début des vacances qui entraine dans son sillon une demande en légumes en baisse de bien 30% alors que la production - qui n'a pas encore atteint son pic -va augmenter dans des proportions presque similaire. Mauvaise synchronicité.
Comme, la nature n'a pas prévu de bouton « pause », du moins pas sur demande.. les caisses ne vont donc pas tarder à s'accumuler faute de courgettivores. Enfin dans l'immédiat, je pars du principe que personne n'est encore gavé de courgettes et on va donc se permettre quelques redondances à ce niveau. A ce propos, je vous propose un petit jeu : nous proposerons au moins autant de recettes de courgettes qu'il y aura de livraisons avec courgettes durant l'été, histoire de ne pas la cuisiner deux fois de la même manière.
Allez, cette semaine , la facilité : courgettes au fromage frais aux herbes (bio ou non...). Coupez les courgettes en rondelles ou cubes, faites le revenir dans une poelle avec une pincée de sel et ajoutez un pot de fromage frais aux herbes (avec ou sans ail, raifort.. ). Vous obtiendrez une sauce crémeuse à souhait ! (si le plat plaît aux convives, ne dévoilez surtout pas le secret)

Enfin pour ce qui est du surplus de production, il faut savoir faire feu de tout bois. Rien n'est perdu : nous profitons de l'été pour jouer aux fourmis et faire un grand stock de produits transformés qui permettront d'apporter un peu plus de variété dans les paniers d'hiver.
Comme disait un des pères fondateurs de la chimie : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme... » <br><br>