Newsletter du 22.04.2021

 
  Bonjour à tous


Mes excuses d'avance...mais je vais encore vous parler de la pluie et du beau temps. Ce n'est pas qu'on manque de conversation (non, on pourrait aussi parler du Covid, des votations à venir, de nos problèmes administratifs avec les autorités communales qui bloquent les demandes de permis de travail, ne délivrent pas d'attestations de domicile et écrivent leurs propres lois fédérales... etc.), mais voilà, la pluie, les températures et le vent sont un sujet de préoccupation vraiment crucial dans notre domaine d'activité.
Alors voici nos considérations météorologiques : malgré le beau temps et le soleil, il fait trop froid !et tant qu'il gèlera toutes les nuits, rien ne pousse. Les salades plantées il y a plus d'un mois n'ont pas mis une feuille supplémentaire, les plantations d'il y a deux semaines sont en mode « survie » - sans plus.
Enfin notez que sur la zone « triche avec la météo » (traduisez par « tunnels en plastique ») où la bise ne sévit pas mais que nous avons un puissant effet de serre, tout se développe à merveille. (ils ont peut-être pas tort à Almeria ?) Fenouils et colraves devraient arriver d'ici une semaine ou deux et les salades vont bien (mais il n'y en aura pas indéfiniment...)

Alors que la liste des légumes d'hiver épuisés s'allonge (et à vrai dire on s'en f..., on aimerait du frais), on attend impatiemment les premières asperges. Pas celles du Pérou ou du Mexique, mais celles qui ont poussé à moins de 40km de chez nous (il serait illusoire de croire que nos 100m2 de plantation d'asperges pourraient produire de quoi remplir tous les paniers). Elles avaient commencé à pointer le bout de leur nez mais après que celui-ci ait pris le gel à répétition, elles ont visiblement changé d'avis. La semaine prochaine peut-être ? ou alors la suivante... selon les prévisions, les températures devraient remonter ce qui devrait résoudre tous les problèmes (enfin.. presque).

Notons toutefois que les fraises sont en fleur ! alors on les surveille de près (comme si cela servait à quelque chose...) et on les attend avec impatience car contrairement à ce que les supermarchés essaient de nous faire croire : la saison des fraises ne commencera qu'en mai et non pas en janvier... mais elle peut ensuite se prolonger jusqu'en octobre.

Donc en attendant l'assortiment de printemps dans sa globalité, les légumes feuilles et les pousses de brocoli hivernant restent à l'honneur. Même si nous n'en mettons que des "portions découverte" dans les paniers, l'ail des ours pousse encore en abondance dans nos forêts (si vous n'avez pas le temps d'en récolter mais en aimeriez plus, il est possible d'en rajouter sur demande), vous trouverez des brassées d'orties certainement pas loin de chez chez vous et la amateurs de salade de pissenlit devraient trouver de quoi se faire plaisir dans la nature.<br><br>